Offrez à votre public la CONFÉRENCE
'DÉCODER LES COMPORTEMENTS ET DÉTECTER LES MENSONGES'
Utilisez les techniques du FBI pour développer votre activité

IDENTIFIER LES MICRO-EXPRESSIONS EN TEMPS RÉEL


Translate

07 février 2018

Les Fake News peuvent déformer les croyances des gens


Les Fake News peuvent déformer les croyances des gens même après avoir été discrédités. Par exemple, répétée maintes et maintes fois, une histoire répétée maintes et maintes fois, par exemple celle sur le Pape approuvant Trump, peut créer une lueur autour d'un candidat politique qui persiste longtemps après que l'histoire soit révélée comme fausse. 
Une étude publiée récemment suggère que certaines personnes peuvent avoir des difficultés particulières à rejeter la désinformation. Lorsque les chercheurs ont demandé de coter une personne fictive en fonction d'un éventail de traits de caractère, les personnes qui ont obtenu de faibles notes à un test d'habileté cognitive ont continué d'être influencées par des renseignements préjudiciables au sujet de la personne, même après qu'on leur ait dit explicitement que ces renseignements étaient faux. 
L'étude est importante parce qu'elle identifie ce qui pourrait être un facteur de risque majeur de vulnérabilité à la fausse nouvelle. L'une des explications possibles de cette constatation repose sur la théorie selon laquelle la capacité cognitive d'une personne reflète à quel point elle peut réguler le contenu de la mémoire de travail - son "espace de travail mental" pour le traitement de l'information. Cette théorie soutient que certaines personnes sont plus sujettes au "désordre mental" que d'autres. En d'autres termes, certaines personnes sont moins en mesure de se défaire (ou d'"inhiber") de l'information de leur mémoire de travail qui n'est plus pertinente à la tâche à accomplir ou, comme dans le cas de Nathalie, de l'information qui a été discréditée. La recherche sur le vieillissement cognitif indique qu'à l'âge adulte, cette capacité diminue considérablement avec l'âge, ce qui suggère que les personnes âgées peuvent aussi être particulièrement vulnérables aux fausses nouvelles. Une autre raison pour laquelle les capacités cognitives peuvent prédire la vulnérabilité aux fausses nouvelles est qu'elles sont fortement corrélées avec l'éducation. Grâce à l'éducation, les gens peuvent développer des compétences méta-cognitives - des stratégies pour surveiller et réguler leur propre pensée - qui peuvent être utilisées pour combattre les effets de la désinformation.      

Plongez au coeur des neurosciences avec "Tous irrationnels - Votre cerveau vous joue des tours"



Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

Offrez une conférence inspirante à votre public

LES AVEZ-VOUS VU ?

SOLID GOLD: WEBRADIO CLASSIC ROCK & CLUB 80s


Visitez la page de ma radio. Cette webradio est relative à mon service de VOIX-OFF