Contactez-moi pour animer vos conférences et formations. Formulaire de contact

Translate

14 décembre 2017

Comment savoir si vous offrez le bon cadeau ?



Si vous avez lu les autres articles de ce site, vous savez que le comportement peut toujours nous trahir, quels que soient la situation et les efforts que l'on peut faire pour dissimuler les émotions. Il est en effet relativement facile de savoir si le cadeau qu'on offre à quelqu'un lui fait plaisir, ou pas.

En 2010, le Dr Karen Pine de l'Université d’Hertfordshire a réalisé une étude auprès d'un groupe de 680 hommes et femmes. Il s'agissait d'étudier leur réaction lorsqu'ils donnaient et recevaient des cadeaux. Il ressort de cette étude qu'environ trois quarts des participants étaient capables d'identifier si le cadeau faisait plaisir ou pas. Le problème de la pression sociale veut que nous montrions des émotions agréables à celui qui nous offre un cadeau, mais les émotions réelles finissent toujours par prendre le pas sur celles qui sont simulées. La communication non verbale est toujours plus forte que les mots et que l'image que l'on veut montrer. 

Les indicateurs non verbaux

De manière générale, un contact visuel inhabituel, ou un manque de contact visuel peuvent se produire quand la personne n'aime pas le cadeau qu'elle reçoit. Il est possible qu'elle évite votre regard, diminue la fréquence du contact visuel, ou montre une expression en décalage avec ce qui serait une expression de joie si elle était vraiment contente. Si vous voyez apparaître une émotion négative à ce moment-là, demandez-vous pourquoi. Si la personne est vraiment heureuse de recevoir son cadeau, ce sera plutôt une expression de joie qui apparaîtra sur le visage. Dans le cas d'un faux sourire, c'est-à-dire un sourire social montant des émotions positives que l'on ne ressent pas, seule la bouche sera souriante. Un sourire de façade est une sorte de grimace où les yeux ne sourient pas. C’est juste un fluidifiant social. 

La personne peut avoir tendance à réemballer le cadeau ou à le mettre sur le côté, peut-être un peu trop rapidement, et peut-être aussi à l'éloigner d'elle. Par exemple, s'il s'agit d'un livre, demandez-vous pourquoi elle le pose devant elle, peut-être après l'avoir ouvert quelques secondes sans y prêter grande attention. Que pourriez-vous penser d'une personne qui a posé le livre devant elle dans le sens opposé de la lecture ? Donc, si vous êtes en face d'elle, vous pouvez voir le titre dans votre sens de lecture. 

À l'inverse quelqu'un qui aime son cadeau pourrait avoir tendance à le tenir contre lui, à le serrer contre son corps, à le garder posé sur ses jambes, ou juste à proximité. La personne qui reçoit un pull ou une écharpe en cadeau pourrait avoir envie de l'essayer, ou à le garder près d’elle. Vous pourriez même voir des comportements indiquant que la personne est fière de le porter. 
Bref, ceux qui aiment leur cadeau ont moins tendance à le laisser à bonne distance.

Attention tout de même à ne pas aller trop vite vers des conclusions hâtives en observant un simple comportement non verbal négatif. Il est possible que la personne exprime une réaction négative involontairement par rapport à autre chose. Si, par exemple, elle voit ou entend quelque chose qui ne lui plait pas, ou si une pensée négative lui traverse l'esprit. Il est aussi possible qu'elle s'attendait à recevoir un autre cadeau. Dans ce cas, peut-être que votre cadeau lui fait plaisir, mais elle aurait peut-être préféré autre chose. 

En conclusion

Mais qu'est-ce qui est vraiment important ? Est-ce la nature du cadeau ou la relation à l'autre ?
Nous vivons dans une société de consommation où de plus en plus de gens ont du mal à voir la vraie valeur des choses. Et si la relation à l'autre était bien plus importante que la valeur du cadeau ? Le vrai cadeau est peut-être simplement celui qu'on partage avec la personne qui nous l'a donné…

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?