Translate

06 décembre 2017

Tous victime du sentiment de supériorité


Nous aimons croire que nous sommes meilleurs que notre voisin. Nous le pensons, et parfois nous le partageons avec d'autres. Nous aimons aussi le montrer, comme c'est le cas pour réaliser une tâche. Nous sommes fiers de ce que nous avons fait et nous mettons le résultat de nos efforts en évidence. C'est encore plus vrai si cela ne nous a pas demandé d’effort. En ajoutant un simple "c'était facile !" ou "cela ne m'a pas pris de temps !", nous renforçons l'impression que nous voulons montrer.

IKEA, fournisseur officiel du sentiment de supériorité !

La recette du succès du géant du meuble tiendrait-elle dans cette petite clé qui sert à assembler les meubles en kit ? Outre la satisfaction d'avoir assemblé correctement le meuble, certaines personnes ressentent en plus un sentiment de supériorité pour cet exploit : « Je l'ai fait tout seul ! » Il n'y a souvent pas de quoi jubiler, mais cela fait du bien ! 

Un effet négatif de la mise en avant d’une réussite peut être une forme d'aveuglement : le projet n'est peut-être pas aussi bon que ce que l'on perçoit. On aurait peut-être pu faire mieux en changeant certaines choses. Cela est surtout vrai pour les projets complexes. 

Quand il s'agit de penser au futur, nous avons tendance à l’imaginer meilleur que celui des autres. Nos actions seront plus positives, nous aurons moins de maladies, nous vivrons plus vieux que les autres... Par contre, nous sommes généralement plus pessimistes sur l'avenir des autres.

Il est très difficile d'imaginer le futur de façon réaliste.

Nous exprimons ce sentiment de supériorité par l'humour. De nombreuses blagues montrent le héros de façon ridicule ou stupide. Et bien souvent, ces blagues sont à l'encontre de personnes perçues comme supérieures de par leur fonction, leur statut social ou leurs comportements. Nous aimons nous moquer des personnes hautaines et méprisantes. Les chefs, directeurs et responsables hiérarchiques sont souvent les héros d'un humour grinçant utilisé pour les rabaisser. Les politiciens, policiers et autres autorités sont tournés au ridicule sans aucune limite. 

Nous percevons cette illusion de supériorité chez les autres, mais nous ne la voyons pas chez nous.

À la différence des illusions d'optique qui sont communes à plusieurs personnes, cette illusion nous atteint personnellement sans que nous nous en rendions compte. En fait, nous avons tendance à penser que nous subissons moins d'illusions que les autres. Nous serions aveugles lorsqu'il s'agit de soi, mais très clairvoyants lorsqu'il s'agit des autres. 

Ce sentiment de supériorité par rapport aux autres nous permet de survivre en société. À une époque où nous manquons d’espace, ce sentiment nous protège. Nous créons des vues positives et crédibles de notre existence, et nous y croyons.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?