Translate

20 novembre 2017

Le cannabis, un ralentisseur de cerveau


Les industriels du tabac ont caché les dangers de la cigarette. Pendant des dizaines d'années, c'était même cool de fumer. Aujourd'hui, on connait les chiffres alarmants de la mortalité. Les fumeurs sont des malades en sursis, nourrissant petit à petit leur futur cancers, tout en polluant les autres. 
Depuis quelques années, il semble presque "normal" de fumer cette merde qui s'appelle cannabis. 
Est-il "normal" que l'économie de la drogue se développe ainsi grace au comportement irresponsable de certains ? 
Cela fait des années que des études démontrent les méfaits du cannabis sur le cerveau, et pourtant des pseudo-études disent le contraire. Un point avec Michel Cymes. 



Autre article: Le cannabis perturbe durablement le cerveau

Quelques chiffres:
Proportion de la population ayant déjà consommé du cannabis :
- 17 millions de personnes âgées de 11 à 64 ans en ont fumé au moins une fois au cours de leur vie ;
- 5 millions en ont fumé au cours de l'année ;
- 1,4 million en fument au moins dix fois par mois ;
- 700 000 sont des usagers quotidiens.

Proportion ayant consommé au moins une fois dans l'année selon l'âge :
- 18-25 ans : 28 % (35 % des hommes, 21 % des femmes) ;
- 26-34 ans : 17 % ;
- 35-44 ans : 8 % ;
- 45-54 ans : 5 % ;
- 55 ans et plus : 2 % ;
- 65-75 ans : 0,2 %.
Source: Psychomedia + OFDT


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?