Translate

18 octobre 2017

La confiance nous aveugle


Seule la confiance vous permettra d'obtenir ce que vous voulez. Mais la confiance se mérite, elle ne s'achète pas. C'est comme l'amour, la haine et d'autres valeurs humaines directement issues des émotions. Nous les ressentons, nous les vivons, nous les transmettons, mais nous ne pouvons pas les acheter !

Être positif et dégager des émotions positives permet d'endormir le système de défense de vos interlocuteurs. Les émotions positives ne déclenchent pas le circuit de la peur dans notre cerveau. L'amygdale, responsable des réactions réflexes, reste inactive et notre interlocuteur n'est pas sur sa défensive. Concrètement, plus vous serez positif et plus il sera facile de créer la confiance chez les autres. Ils seront moins réticents à accepter ce que vous leur demandez.

La confiance est fragile et très volatile 

Elle se gagne parfois au prix de nombreux efforts, mais elle se perd très facilement et très rapidement. La confiance est avant tout une notion animale, instinctive et non réfléchie. On la retrouve aussi chez nos amis à quatre pattes. Par exemple, il faut un peu de temps pour avoir la pleine confiance d'un chat ou d'un chien que vous rencontrez par hasard dans la rue. Après quelques tentatives, le chat acceptera de cohabiter avec vous. Il acceptera les caresses, ensuite vous pourrez le prendre dans vos bras. Quand il viendra habiter chez vous, il explorera doucement et prudemment chaque pièce du domicile. Un jour, il dormira sur votre lit et vous jouerez à la bagarre avec lui sans qu'il sorte ses griffes. Rapidement, il aura tendance à considérer que c'est son lit et que vous habitez chez lui ! Mais c'est un autre problème... Si le chat change d'attitude, c'est parce que son système de défense ne lui a plus indiqué qu'il y a un danger pour sa survie. Quand nous communiquons avec les autres, leurs réactions sont similaires. Le danger peut être physique comme verbal. 

Les mots sont de puissantes sources de stress et d'inconfort.

Les mots accompagnent les gestes. Tout comme un geste peut créer du stress ou de l'inconfort chez notre interlocuteur, les mots peuvent être ressentis comme menaçants. Les mots négatifs, les phrases compliquées, les hésitations, les changements de ton ou de rythme de parole sont des indicateurs perçus inconsciemment par notre interlocuteur. Alors que nous faisons tout pour établir un climat de confiance, un seul mot ou une seule expression peut être suffisant pour ruiner la confiance que nous essayons d'établir. Autant dire que ce n'est pas facile de faire une bonne impression dans ces conditions !

Évitez de créer des émotions négatives, vous gagnerez en confiance.

On fait souvent plus confiance aux gens qui nous ressemblent. Il est comme vous, vous êtes comme lui. Qui se ressemble s'assemble, c'est valable dans de très nombreuses situations. Les peurs et les doutes se dissipent si l'on a l'impression de parler à un miroir, ou à quelqu'un qui partage nos valeurs et nos codes. 

Les différences et l'inconnu génèrent du stress et des incertitudes.

On aura moins envie de se confier à quelqu'un qui pourrait nous juger : "Et s’il n’était pas d’accord avec moi… "

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?