Translate

12 septembre 2017

Pouvez-vous vous asseoir sur le banc ?


Si vous vous baladez dans un parc et que vous voyez une personne assise seule sur un banc en train de lire, vous pouvez avoir une idée de son état d'esprit sans même lui avoir adressé la parole.

— La personne est assise au milieu du banc, ses jambes sont écartées et au moins un bras recouvre le dossier du banc.
Elle a envie de rester seule. Le banc lui "appartient", c'est son territoire.

Même chose, si elle est assise au même endroit avec les jambes étendues vers l'avant, croisées ou non. Elle étend son territoire.

— Elle est assise au milieu du banc, ses jambes sont croisées ou droites l'une contre l'autre, ses bras sont serrés, elle est peut-être en train de lire. Son attitude ne montre pas de volonté de domination.
Vous pouvez vous asseoir d'un côté ou de l'autre, il est probable qu'elle ne tourne même pas la tête. Il est possible que cette personne se soit assise à côté d'une autre qui a quitté le banc. Elle n’a pas changé de place lorsque cette dernière est partie.

— Elle est assise à une extrémité du banc, peu importe laquelle. Ses gestes sont courts, ses bras sont croisés ou en mouvement, ses jambes sont croisées ou posées sur le sol.
La place est disponible pour un nouvel arrivant, elle ne souhaite pas se réserver le banc pour elle seule.

Si sa position indique la domination, alors qu'elle est assise au même endroit, vous pouvez essayer de vous asseoir à l'autre extrémité du banc, mais évitez de vous approcher trop près d'elle.

Je vous conseille de garder un œil discret sur votre voisin de banc. Si vous avez pu observer une micro expression de colère au moment où vous êtes arrivés près d'elle, il est préférable de passer votre chemin et de trouver un autre banc. Certaines personnes peuvent être dangereuses, méfiez-vous.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?