Translate

Désormais, la plupart des formations sont réalisées à distance.


✅Personnalisé ✅Efficace
✅Suivi dans la durée ✅Économique
✅Pratique ✅Sans vous déplacer



14 juin 2017

Une erreur de recrutement qui coûte cher...


À 54 ans, Philippe vient de passer plus de 18 mois au chômage. Après un bilan de compétences suivi de quelques rares offres d'emploi, il décroche enfin un rendez-vous pour un poste de chef de projet dans une petite société travaillant dans l'agroalimentaire. Un simple appel téléphonique avait suffi à convaincre le directeur de l'entreprise qu'il était le candidat parfait pour ce poste. Il devait lui envoyer le CV avant midi, car le rendez-vous fixé aurait lieu en fin de journée. Une petite heure était suffisante pour modifier son CV en reprenant les termes employés dans l'offre d'emploi.

Le commercial pouvait se présenter à ce poste avec la casquette d'un chef de projet confirmé. Son CV était très convaincant. Philippe connaît ce secteur d'activité puisqu'il a été vendeur pendant une bonne trentaine d'années sur la région parisienne. Mais depuis qu'il a déménagé pour habiter une petite ville de province, il a rencontré de sérieuses difficultés pour travailler. L'âge étant devenu un handicap, il a utilisé celui-ci à son profit afin de faire valoir une expérience qui ne possède pas. Quel commercial n'a jamais légèrement modifié l'apparence d'un produit pour le vendre… ?

Le chef d'entreprise a très rapidement adhéré au beau discours de Philippe. Quelques jours plus tard, il avait la responsabilité de gérer un nouveau projet accompagné d'une petite équipe de huit collaborateurs. Ils étaient tous plus jeunes que lui et bénéficiaient d'une expérience allant de 5 à 10 ans dans leur fonction. Il pourrait donc s'appuyer sur eux pour démarrer au mieux cette nouvelle activité. Ce projet consistait au développement d'une nouvelle ligne de produits surgelés destinés aux supermarchés. Philippe est un commercial et non un gestionnaire de projet. Cela n'a pas tardé à déraper. Le manque de rigueur et la méconnaissance de la gestion d'une équipe projet ont créé des tensions avec ses collègues. Ajouté à cela qu'il trouvait toujours un moyen de quitter le bureau pour se rendre chez les clients. Cela n'a pas tardé à agacer son équipe, créant des tensions et générant une mauvaise ambiance de travail. Les problèmes de cohésion ont accentué le ras-le-bol latent et la grogne qui régnait dans l'entreprise depuis plusieurs mois. Son comportement de baratineurs énervait les autres qui ne lui faisaient absolument pas confiance.

Au bout de 3 mois, le dirigeant de l'entreprise a compris qu'il avait misé sur le mauvais cheval et que Philippe n'avait pas la carrure pour mener à bien un tel projet. Mais il était trop tard pour sortir indemne d'une telle situation. Il y aurait forcément des pertes financières et humaines. Cela ne tarda pas. À la fin du troisième mois, deux collaborateurs démissionnèrent tandis que les autres continuent à râler dans leur coin. Il faudra du temps pour retrouver leur confiance et leur motivation. Cela aussi coûtera donc aussi de l'argent.

Cette situation qui peut sembler banale peut se transformer en cauchemar pour le chef d'entreprise quand les montants investis sont élevés. Les coûts en salaire, le temps perdu, les gaspillages, la perte en confiance, le départ de collaborateurs … peuvent rapidement se chiffrer en dizaines de milliers d'euros. Un dirigeant doit toujours garder à l'esprit qu'une réunion d'une heure avec 8 collaborateurs représente 8 heures de salaire. Les départs volontaires coûtent cher. L'addition s'élève vite quand il faut recruter, former et accompagner des nouveaux jusqu'à ce qu'ils atteignent le niveau d'efficacité de ceux qui sont partis.

Faites donc très attention quand vous recrutez un collaborateur. Un beau parleur est comme un paquet de gâteaux : ce n'est pas parce que l'emballage est beau que le produit à l'intérieur est bon pour la santé.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.