Translate

Désormais, la plupart des formations sont réalisées à distance.


✅Personnalisé ✅Efficace
✅Suivi dans la durée ✅Économique
✅Pratique ✅Sans vous déplacer



10 avril 2017

L'ocytocine réduirait le stress


L’ocytocine porte le nom romantique " d’hormone de l'amour ". L'ocytocine est une hormone clé dans la socialisation et les relations aux autres. Elle intervient dans le processus émotionnel et notamment dans la relation amoureuse. 

Le déversement d'ocytocine dans le cerveau et dans le sang nous rendrait plus aimables et moins méfiants vis-à-vis des autres.

Sécrétée par l'hypothalamus et l’hypophyse, elle joue un rôle important dans les relations amoureuses. Dans certaines circonstances, la dopamine et la noradrénaline peuvent stimuler la production d'ocytocine et de vasopressine. L'action de l'ocytocine avec cette dernière hormone contribue à la sensation d'attachement. L’augmentation du niveau d'ocytocine peut aussi interférer avec la dopamine et la noradrénaline dans le cerveau. 

Cela a pour effet de diminuer l'impact des deux substances excitantes.

Elle a aussi une fonction fondamentale chez la femme enceinte, qui est d'accélérer le travail de l'accouchement. Les femmes ont un niveau d'ocytocine supérieur aux hommes.

Des recherches récentes menées par la psychologue Beate Ditzen, de l'université de Zurich, ont montré que le niveau d'ocytocine diminue l'intensité des disputes dans un couple. L'ocytocine nous rend plus sympathiques, plus agréables et plus ouverts aux autres. Ces recherches ont été menées dans le cadre de la thérapie de couple. 

La présence d'ocytocine dans le cerveau des partenaires est aussi en lien avec la durée de la relation. Les couples ayant un niveau d'ocytocine élevé se comprennent mieux. L'un a tendance à finir la phrase de l'autre ; ils rigolent ensemble et partagent des activités communes ; ils peuvent même prévoir plus naturellement les réactions de leur partenaire. 

Dans ses recherches, Beate Ditzen a vaporisé de l'ocytocine pour mesurer l'influence de cette hormone sur les comportements. Les réactions furent immédiates. Elles allaient dans le sens d'une amélioration des rapports à l'autre. Cependant, l'hormone n'est pas la solution unique pour régler les problèmes de couple, mais elle pourrait aider à faciliter les échanges. 

L'ocytocine contribue à réduire le taux d'hormones du stress.

D'autres recherches sont menées actuellement sur l’autisme. L'ocytocine pourrait aussi jouer un rôle dans l'amélioration de la confiance, de la générosité et dans notre capacité à identifier les expressions faciales en lien avec les émotions.


Le moment d'élévation 
Certaines émotions peuvent être tellement vives qu'une personne (ou un groupe) ait envie de se lever, d'applaudir, de chanter ou de crier sa joie. Cela vous est peut-être déjà arrivé. 
L'ocytocine pourrait être la clé de l'explication. Le nerf vague (l'un des douze nerfs crâniens rattachés au cerveau reptilien) provoquerait un déversement d'ocytocine engendré par l'intensité des émotions. [Tali Sharot, 2012]

Je soupçonne que le même effet se produit chez des personnes qui viennent de démarrer un nouvel emploi. La motivation des premiers jours est parfois tellement intense que les nouveaux collaborateurs semblent flotter sur un petit nuage rose, entouré de licornes et de papillons blancs. Avant d'arriver dans l'entreprise, ils avaient peut-être quelques appréhensions, même s'ils trouvaient que l'herbe avait l'air plus verte que là où ils travaillaient précédemment. 

Mais ce moment d'élévation semble vraiment apparaître durant les premiers jours. Leur hyper motivation va de pair avec un ressenti parfois exagérément positif sur leur nouvel emploi. L'ocytocine pourrait-elle jouer un rôle de lunettes roses chez ces jeunes recrues ? 



Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.