Désormais, la plupart des formations sont réalisées à distance.


✅Personnalisé ✅Efficace
✅Suivi dans la durée ✅Économique
✅Pratique ✅Sans vous déplacer



Translate

21 mars 2017

C'est essentiel pour bien mentir au quotidien...


Il arrive de se trouver dans des situations où une petite voix nous glisse à l'oreille de forcer un peu la chance. Nous pouvons être tentés de l’écouter. Pourquoi rester sage et toujours faire ce que recommande la morale alors que ce serait bien plus simple, et peut-être plus amusant, de prendre un raccourci et modifier l'ordre normal des choses. Les règles à suivre dans notre société sont tellement complexes et nombreuses qu'il est parfois tentant de ne pas les respecter. 

Les mensonges nous facilitent la vie en nous permettant d'atteindre nos buts. Reste à espérer que tout se déroule comme nous l'espérons. Il peut aussi arriver qu’ils nous rendent la vie impossible. C'est pourquoi il vaut mieux être prudent et ne pas jouer avec le feu quand les flammes risquent de se retourner vers vous et de transformer votre vie en enfer.

Ainsi, vous pouvez suivre les règles sociales ou décider de les contourner. La seconde approche répond à un besoin humain de ressentir une certaine liberté. Cela fait appel à nos instincts de prédation et au côté rebelle enfoui au plus profond de nous. L'instinct du prédateur dominant sa proie, ne fusse qu'un instant, fait aussi partie de la nature humaine. Nous aimons cette sensation de pouvoir, même si nous savons qu'elle ne durera pas. 

Qui n'a jamais entendu une petite voix dans sa tête qui lui disait "Vas-y, venge-toi !" ? Certaines situations font naître en nous des émotions qui nous poussent à réagir négativement à l'encontre des autres. Manque de compassion ou comportement sociopathe ? Un psychopathe sommeille en chacun de nous… mais rassurez-vous, nous ressentons tous ces pulsions qui nous poussent à réagir de façon inattendue. Mais curieusement, nous avons tendance à voir les défauts des autres et à ignorer les nôtres. Cet aveuglement nous arrange bien !

Alors même que nous sommes respectueux des règles, il peut nous arriver d'éviter de nous conformer complètement à l'ordre établi. Les mensonges nous aident à aller au-delà de ce qui est permis. Ils cassent les barrières de l'ordre mis en place par une autorité ou par le sens commun des relations et de la confiance. Dès que nous mentons, nous sommes dans la rébellion et l'anticonformisme. Le mensonge n'est pas ce que nos interlocuteurs attendent de nous, surtout s'ils ont confiance en nous ! Nous avons recours aux mensonges à de nombreuses occasions, aussi bien avec les amis qu'avec la famille, les collègues, les clients, les partenaires ... Tout le monde y passe ! 


Et vous, mentez-vous ?
Il ne faut pas se le cacher, nous mentons tous, tout le temps et à tout le monde. Nous mentons pour obtenir quelque chose que l'on ne peut avoir autrement, ou pour nous mettre en valeur. Nous mentons pour éviter une sanction, qu'elle soit dirigée vers nous ou vers quelqu'un d'autre. Nous mentons aussi pour entretenir les relations aux autres. 

Déculpabilisez ! Le mensonge par politesse est un acte social !

En effet, il est impossible de tout dire à tout le monde, tout le temps. Nous cachons des informations ou des émotions, nous trichons avec la vérité, nous omettons volontairement des parties de récits ou nous améliorons ce qui nous arrange.

Que penser des hypocrites qui disent ne jamais mentir ou qui semblent choqués en lisant ces quelques lignes ? Il est possible qu'au même moment ils pensent au dernier mensonge qu'ils ont dit quelques minutes plus tôt !

Cela me rappelle une directrice d'entreprise qui m'a affirmé ne jamais mentir à ses collaborateurs ou à ses partenaires. Au même moment, elle a laissé échapper un petit sourire de mépris et dans la seconde qui a suivi, elle m'a fait un grand sourire particulièrement mal simulé. Ce sourire n'était rien d'autre qu’un masque social, une simulation d'émotions positives. Or, j'ai bien vu avant ce sourire, ce qu'elle pensait de moi... Elle n'a pas apprécié que je lui fasse remarquer que son sourire était un mensonge, et qu'elle trichait sur ses émotions. C'est ce jour-là que j'ai appris qu'il n'était pas bon de faire remarquer aux gens qu'ils mentent !


Nous utilisons tous le sourire comme un masque pour cacher nos émotions. 

Le sourire a un rôle social, autant que le mensonge.

Quand nous voyons un visage souriant, nous en déduisons automatiquement que la personne ressent des émotions positives. Notre cerveau analyse automatiquement cette expression du visage comme étant un signe non menaçant. Le sourire et tous les codes de communication liés aux émotions positives contribuent à créer et à entretenir la confiance.

À l'opposé, les expressions, les gestes et les mots perçus comme pouvant potentiellement présenter un risque, créent des émotions négatives. Notre système de défense est toujours en alerte. Il réagit au moindre stimulus. 

Établir la confiance, un passage obligé pour être cru.

Nous avons déjà parlé de la confiance et de son importance pour établir de bonnes relations aux autres. La confiance est bâtie sur des émotions positives ressenties. Les émotions négatives ont tendance à rompre les liens de confiance.

La confiance est la clé de voûte de la crédibilité du mensonge.

Nous croyons beaucoup plus facilement les gens en qui nous avons confiance. Les personnes que nous percevons comme intègres, honnêtes, dignes de confiance sont les moins soupçonnées et les moins soupçonnables quand il s’agit de désigner un coupable ou un menteur. La perception biaise tellement notre jugement qu'il est même parfois très difficile de croire qu'une personne en qui nous avions confiance a pu faire ce qui vient juste d'être démontré par des preuves indiscutables. L'expression : « Je ne peux pas en croire mes yeux » met le doigt sur cette difficulté de voir la réalité et de reconnaître les faits. 

Nous avons aussi beaucoup de mal à croire les personnes en qui nous n'avons pas confiance, même si elles disent la vérité et que nous avons les preuves sous les yeux ! Encore un problème de perception. Or, le système de perception est l'une des fonctionnalités de base du cerveau humain.

Tout est relatif à ce que nous percevons et à ce que nous croyons.

Pour bien mentir, il faudra toujours veiller à passer par la première étape obligatoire dans toutes les relations humaines : établir la confiance et la conserver !

La confiance s'acquière par la transmission d'un message clair à l'autre, qui est : « je ne te veux pas de mal ». Votre interlocuteur doit voir que vous êtes inoffensif. Il n'a rien à craindre de vous, tant sur le plan physique que moral. Vos gestes, vos mots et toute votre communication doivent être positifs.


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.