Translate

19 février 2017

Celui qui occupe son équipe et qui gère son temps

Que peut-il se passer quand on rencontre des gens qui ont du temps… beaucoup de temps ?

Sophie est directrice des ressources humaines dans une société d'un peu plus de 150 personnes. L'activité n'étant pas au beau fixe, la période n'est pas propice aux nouveaux recrutements. Cela fait deux ans que l'entreprise tourne au ralenti. Pour l'instant, aucun licenciement n’est en vue, mais le climat pourrait devenir menaçant si la situation ne s'améliore pas. Par chance, la direction entretient de très bons rapports avec les syndicats. Sophie a donc une vie relativement paisible.

Elle est à la tête d'une petite équipe comptant trois assistantes. Ce rôle est essentiellement tourné vers les relations humaines, dont le recrutement. La partie administrative est majoritairement gérée par le service comptable et juridique. Sophie n'a qu’un avis consultatif sur ce sujet, ce qui l'arrange bien, car elle n’aime pas cet aspect du métier. Ses tâches quotidiennes l'occupent en moyenne la moitié du temps. Il en est de même pour ses trois collaboratrices.

Vu la conjoncture et les risques de licenciement en cas de réduction de l'activité, il est absolument essentiel que Sophie conserve la totalité de son équipe. Elle a donc trouvé une parade pour remplir son emploi du temps et celui de ses trois collègues. Ensemble, elles entretiennent un vivier.

Il s'agit d'une base de données composée de candidats potentiels correspondants à tous les postes actuellement occupés. En cas de départs volontaires de collaborateurs, ou de licenciements suivis d'un besoin de recrutement lorsque l'activité reprendra, Sophie sera capable de proposer des candidats pour remplacer ceux qui auraient quitté l'entreprise. En effet, la direction accorde beaucoup d'importance au remplacement rapide des collaborateurs en cas de départ, ce qui est une chance pour l'équipe des ressources humaines.

Bien entendu, ce type de bases de données existe dans de nombreuses entreprises. Ceux qui ont rencontré des recruteurs récemment ont probablement encore en mémoire un courrier reçu après l'entretien mentionnant que l'entreprise conserve leurs coordonnées dans le cas où une occasion se présenterait. Si vous en avez reçu un, ne vous leurrez pas, il s'agit souvent d'une formulation politiquement correcte pour refuser une candidature.

Dans le cas présent, ce vivier a surtout un intérêt parfaitement avoué par cette dernière : occuper du temps et montrer une activité. Selon elle, sa base de données étant déjà particulièrement bien fournie, d'autant plus que les candidats sont faciles à recruter sur les postes concernées.

En plus du travail régulier qui inclut des rencontres à l'occasion de salons ou de forums d'emploi, la petite équipe réalise une vraie recherche de candidats pour les postes clés. Le département RH disposant d'un budget annuel pour la publication d'annonces sur des sites d'emplois. Il est très facile de planifier des rendez-vous. Alors, quand elles ont un peu trop de temps libre, elles consacrent chacune plusieurs heures par semaine pour recevoir des candidats. Sophie m'a dit que cela lui arrive de planifier jusqu’à dix entretiens par semaine. Elle réalise généralement les entretiens pour des postes de cadres et de managers, cela paraît alors normal au regard de sa fonction. Les assistantes sont plus axées sur les autres profils de collaborateurs. Les rendez-vous durant généralement une heure, cette pratique représente des centaines d'heures sur l'année.

Je me suis demandé si cela existe dans d'autres entreprises. J'ai donc posé la question à une cinquantaine de recruteurs et responsables RH à l'occasion de mes formations. À ma grande surprise, il semblerait que cette pratique soit courante, surtout depuis la crise en qui a débuté en 2008. Je n'ai pas de chiffres précis, mais environ un tiers de ces personnes ont affirmé utiliser cette technique pour remplir leur agenda et justifier leur temps.

Ne soyez donc pas trop déçus si vous recevez un retour négatif à la suite d'un entretien dans une entreprise. Il est tout à fait possible qu'il n'y eût absolument aucun poste disponible…

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?