Translate

17 février 2017

Analyser le corps: Clé 8: Les mains

Les mains expriment ou renforcent des émotions. Elles sont en accord ou en désaccord avec le verbal. Elles sont ouvertes ou fermées, apparentes ou cachées, chaudes ou froides, synchronisées ou non avec le discours. Bref, les mains sont très présentes dans la conversation. Vous trouverez de nombreux ouvrages traitant en profondeur de la gestuelle des mains. Faites attention à ne pas tomber dans l’excès d’interprétation car beaucoup de bêtises ont été écrite sur le sujet. 

Quelques points nous intéressent dans le décodage du mensonge :
Les mains sont ouvertes ou fermées : l’ouverture aux autres et le confort s’expriment par des mains ouvertes et par des gestes souples.
La paume placée vers le haut indique une émotion positive et le désir de plaire. Les mains fermées sont présentes dans les expressions de tension ou de colère.

La paume vers le bas traduit plutôt un comportement de domination. Il est probable que l’interlocuteur ait envie de prendre le contrôle de la relation. Cette attitude peut être observée aussi bien chez les primates que chez les humains, dans les relations de domination ainsi qu’à l’occasion de tentatives de tromperie.

Elles sont totalement ou partiellement cachées : les mains dissimulées témoignent d’une fermeture à la communication, d’un inconfort ou d’une tentative d’autocontrôle. Le pouce caché dans la main peut être aussi révélateur d’une tension ou d’un stress. Les quatre autres doigts enferment le pouce. Ce dernier est souvent pressé contre la paume, à l’intérieur de la main. La tension est visible.

Si votre interlocuteur a enfoui sa main dans la poche de son pantalon, regarder la forme la main; Il est possible qu'elle exprime une tension ou un inconfort. Le fait de coller la main contre la jambe montre un besoin de réconfort ou une tentative d’autocontrôle. 

La main dans la poche peut être aussi fermée en un poing. Un poing prend plus de place dans la poche qu’une main à plat. C’est possible de le percevoir sous les vêtements. Cela peut dissimuler une colère, même si la personne affiche un grand sourire. D'autre part, elle a peut-être froid, et le fait de fermer la main est dans ce cas une réaction pour tenter de se réchauffer.

Le poignet est révélateur de tensions. S’il est souple, l’individu est plutôt ouvert ou détendu. S’il est rigide, il y aura probablement une tension ou une fermeture à la communication.

Les mains peuvent se toucher de diverses manières ou toucher une autre partie du corps. Par exemple, dans l’expression de honte, une main peut être posée sur le front, accompagnée d’un regard vers le bas.

Sans entrer dans le détail, je ne mentionnerai que deux cas à titre d’exemple. 
Les mains en couteaux : les doigts sont près du corps, liés à la main opposée. Les deux mains se tiennent, et avec les bras, elles forment une ceinture autour du corps. Le besoin de protection est clairement exprimé. Il y a une probabilité pour que la personne n’exprime pas ce qu’elle pense et ait besoin de se contrôler. Ce geste n’est pas un indicateur fiable indiquant qu’une personne est en train de mentir. Il est important de relier ce geste avec l’apparition d’autres indicateurs. 

Les "mains lavées", un indicateur d'inconfort.

Les mains lavées : elles sont frottées l’une contre l’autre. C’est un indicateur d’inconfort, de manque d’assurance, peut-être de culpabilité ou de mensonge. La température est aussi un indicateur : le stress ou une peur intense produisent un effet propre à une réaction de fuite. Les mains deviennent subitement froides. Le psychologue Robert Leveson a mis en évidence la réaction suivante : la peur provoque un déplacement soudain du sang vers les jambes. Comme les animaux, l’Homme aussi a cet instinct de fuite. Les jambes, mieux irriguées en sang, sont prêtes à courir.

Au contraire, s’il est prêt à frapper, le sang se concentre dans les mains. Elles sont chaudes. C’est un indicateur d’agressivité, mais aussi de joie.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?