Translate

Désormais, la plupart des formations sont réalisées à distance.


✅Personnalisé ✅Efficace
✅Suivi dans la durée ✅Économique
✅Pratique ✅Sans vous déplacer



16 février 2017

Analyser le corps: Clé 7: La respiration

Globalement, la respiration a 3 vitesses : lente, normale ou rapide. 

Une respiration normale est celle que nous utilisons quand nous sommes dans une situation de confort, sans subir de stress ou de pression extérieure. C’est la respiration qui rythme notre vie. Elle est naturelle et bénéfique. 

La respiration lente ou ralentie est souvent profonde. La personne essaie de se calmer, de ralentir son rythme cardiaque ou de ne pas exprimer d’émotions. Le menteur essaie d’éviter les rougeurs. Une respiration lente et profonde est souvent une tentative d’autocontrôle. Elle est souvent accompagnée d’autres indicateurs de stress ou d’émotions. Elle est perceptible par l’observation. 

Si la respiration est rapide, elle peut être courte ou longue. Une respiration rapide et courte est souvent accompagnée d’un rythme cardiaque élevé. Stress, charges émotionnelles ou inconforts en sont les causes. Si elle est rapide et longue, il est probable que l’individu soit au début d’une tentative d’autocontrôle. Ses joues sont déjà probablement rouges. 

Une respiration haletante ou anormalement rapide indique la présence d’une émotion ressentie. Attention, il peut s’agir d’une simulation d’émotion. C’est très facile pour le menteur de respirer vite. Le menteur a conscience qu’il doit gérer sa respiration pour réussir son mensonge.

Si elle est retenue, la respiration exprime un stress ressenti face à une situation. Une respiration normale suivie d’un souffle, après une réponse à une question, indique une rupture de cohérence. La personne dit quelque chose qui diffère de ce qu’elle pense. Elle décharge sa conscience et cela s’exprime par l’expiration d’air : le mensonge est visible.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.