Désormais, la plupart des formations sont réalisées à distance.


✅Personnalisé ✅Efficace
✅Suivi dans la durée ✅Économique
✅Pratique ✅Sans vous déplacer



Translate

13 février 2017

Analyser le corps: Clé 5: Les épaules

Clé 5. Les épaules

Les épaules sont stables et peu mobiles. On peut les lever, les baisser, les arrondir, les hausser, les voûter ou les garder droites pour les rendre carrées. 

Elles font partie de la posture et influent sur l’image que l’on transmet aux autres. Par exemple, les gens au tempérament dominant aiment montrer d’eux une image de force et de charisme. Les épaules sont carrées et droites. D'autres comportements utiliseront des mouvements différents des épaules. Les haussements d’épaules peuvent être forts ou légers. S’ils sont volontaires, ils sont destinés à être vus par l’autre. Ils expriment souvent un sentiment de soumission, d’impuissance ou de non intérêt pour les faits. 

Si vous posez une question à votre interlocuteur et que vous voyez qu’il hausse les épaules en répondant "Comme tu veux.", vous verrez que le haussement d’épaules renforce sa réponse verbale. Cela signifie que cela n’a pas d’importance pour lui. 

S’il est involontaire, il n’est pas supposé être vu par le récepteur. Les mouvements sont souvent plus légers. Le haussement très léger d’une épaule de l’émetteur marque souvent un désaccord avec ses paroles. Une moment uni-latéral d’une épaule est un réflexe d’orientation. Il s'exprime aussi par un mouvement rapide du coude.
Traduction : "Je n’ai pas confiance en ce que je viens de dire." Le stress et l’anxiété s’expriment aussi par ce moyen. 


Ce signe limbique est la version courte, et socialement acceptée, d’une réaction de fuite. Le geste complet aurait été de se retourner et de présenter son dos à l’interlocuteur, ce qui permettrait de protéger la zone la plus fragile du corps : le ventre et le torse. Dans ce cas, il y aurait une rupture dans la communication. Ce comportement n’étant pas accepté dans nos sociétés modernes, nous nous auto-contrôlons et freinons nos réactions. 

L’épaule est reliée au coude par le bras. Le corps exprime une contradiction entre le verbal et la pensée par un mouvement du bras. Cette contradiction porte sur ce que la personne dit ou perçoit.


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.