Translate

05 janvier 2017

Vrai ou faux sourire ?

Tout le monde ressent des émotions. Il existe cependant des exceptions. Certaines personnes sont capables de dissimuler tout ce qu’elles ressentent. Ce sont de très bons acteurs.

Les personnes les plus populaires sont souvent très bonnes menteuses, car elles sont capables de cacher ou de simuler des émotions. Si votre enfant est populaire à l’école, c’est bien pour lui. Cela l’aidera à s’épanouir. En contrepartie, posez-vous la question de ce qui le rend populaire auprès de ses camarades. Vous avez peut-être un très bon menteur à la maison…

Simuler une émotion est très difficile. Simuler signifie montrer une émotion que l’on ne ressent pas. La simulation fait apparaître des traits propres à d’autres émotions. Les signaux qui apparaissent sont là pour troubler la perception de l’autre. La difficulté pour le simulateur est de faire apparaître les bons signaux. Et une fois ces signaux présentés à la cible, il faut que le simulateur soit suffisamment bon et intelligent pour ne pas faire fondre l’expression en une autre, contradictoire. Une émotion simulée peut en cacher une autre. 
Le simulateur peut passer par plusieurs expressions successives et suivre un schéma de pensées complexe. Il prend le temps pour nous convaincre. 

Les enfants aussi simulent. Un enfant qui joue peut passer des larmes au rire en 5 secondes. Il oublie qu’il fait semblant de pleurer… et subitement, il est content. 

Dans le cadre d’une simulation, nous utilisons principalement le sourire comme un masque. Cela permet aussi de rassurer l’autre, qui perçoit le sourire comme un signe positif. Il laisse un sentiment agréable. Il exprime la confiance.
Lors d’une simulation mal contrôlée, le risque de fuites comportementales est bien présent. Un faux sourire en est un exemple parmi d’autres. 




Une joie simulée s’exprime seulement par un sourire. Les yeux sont ronds, souvent non plissés. Des rides d’expression peuvent être présentes, comme sur ces photos.

Si l’expression de joie est sincère, les yeux seront plissés et des rides seront visibles aux coins des yeux. Si des rides d’expression sont visibles lorsque la personne simule, ou si le visage n’exprime
rien, alors elles seront encore présentes. 


Les méfaits du faux sourire
Une étude a montré que simuler un sourire de façade demande plus d’efforts que de produire un vrai sourire. L’effort déconcentre celui qui le produit, ce qui engendre une importante baisse de la productivité. Les femmes seraient plus touchées par ce phénomène que les hommes. Et, plus une personne tente de cacher ses pensées négatives, plus son humeur se dégrade. Cet effort pourrait à terme engendrer du stress et de la dépression. 




Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?