Translate

Désormais, la plupart des formations sont réalisées à distance.


✅Personnalisé ✅Efficace
✅Suivi dans la durée ✅Économique
✅Pratique ✅Sans vous déplacer



04 janvier 2017

Les 7 émotions primaires universelles: signes distinctifs

Les 7 émotions primaires universelles
Des études ont démontré que chaque émotion primaire universelle a une signature distincte et physiologique dans le système nerveux.


■ LA JOIE
La seule émotion positive parmi les 7 émotions primaires universelles. Elle s'exprime sur le visage par un sourire qui apparaît naturellement lorsque la personne est heureuse. Ce sourire peut être plus ou moins large, accompagné ou non, d'un rire plus ou moins fort. Un vrai sourire s'exprime au niveau de la bouche et des yeux. Les coins de la bouche remontent, les pommettes se soulèvent, les yeux se plissent et des rides apparaissent à leurs coins. 
Le cas du faux sourire : Si le sourire est faux, alors seule la bouche sert à exprimer le sourire. Il n'y a pas de rides aux coins des yeux. Cela se produit quand la personne souhaite simuler une émotion de joie.

■ LA SURPRISE 

La surprise est l'émotion que nous ressentons le plus souvent sur une journée. L'émotion de surprise nous permet d'analyser l'environnement à tout moment à la recherche de menaces potentielles. Cette émotion met nos sens en éveil. Elle débouche sur d'autres émotions en une fraction de seconde.
La surprise est reconnaissable par les yeux grands ouverts et arrondis, les sourcils sont écartés. Le cerveau ayant besoin d'analyser la situation provoque une grande ouverture des yeux, comme s'il voulait faire entrer un maximum d'informations visuelles.
L'expression de surprise est toujours une micro-expression. Elle apparaît très rapidement sur le visage
et disparaît aussi vite. Une micro-expression est très rapide. La durée varie entre 1/20sec et ½ seconde. L'expression de surprise ne sera donc jamais de longue durée. Si elle dure anormalement longtemps, il y a des chances pour que la personne simule l’apparition de l’expression. Il pourrait s’agir d’un mensonge.

■ LA COLÈRE
La réaction d'attaque est associée à la colère. L'accélération cardiaque provoque une augmentation de la température du corps, des rougeurs apparaissent sur la peau, les mâchoires et les lèvres sont pressées ensemble, la bouche est rétrécie si elle est pressée, elle peut être ouverte et laisser apparaître les dents. Les yeux affichent un regard intense, accompagné ou non de blanc sous les yeux. Les paupières inférieures et supérieures sont serrées, les sourcils sont bas et peuvent se lier ensemble. Dans le cas d'une colère intense, des rides obliques apparaissent sur le front, juste au-dessus des yeux.


■ LA PEUR
La peur nous permet de fuir face à un danger. Elle est reconnaissable sur le visage par des yeux agrandis. À la différence de la surprise, les sourcils se rapprochent et peuvent même se toucher. La bouche peut être étirée, tout en étant ouverte ou fermée. La peur fait réagir le corps : hausse du rythme cardiaque, baisse de la température, mouvement de recul du corps, …

■ LE DÉGOÛT
Le dégoût sert à nous protéger des dangers tels que l’empoisonnement. Il nous pousse à fuir loin des mauvaises odeurs, des produits ou aliments nocifs ou toxiques. Nous ressentons aussi du dégoût quand nous voyons ou entendons quelque chose qui nous déplaît. Le dégoût est reconnaissable par des rides qui apparaissent sur le nez. La lèvre supérieure s'élève et la lèvre inférieure peut être hors de l'axe. Il est possible que les dents soient visibles, mais ce n’est pas une obligation pour que l'expression soit complète.

■ LA TRISTESSE
Les yeux sont vides ou en pleurs. Les paupières tombent, les sourcils descendent aux coins des yeux et ils peuvent même se lier dans le cas d'une tristesse profonde. Les coins des lèvres sont dirigés vers le bas et une moue peut apparaître sous l'action de la lèvre inférieure qui remonte. Les variations de rythme cardiaque provoquent généralement une hausse de température. 

■ LE MÉPRIS
Dans sa forme classique, le mépris est facilement reconnaissable, car il apparaît sur un seul côté du visage. Un demi-sourire est visible, sans qu'il y ait de mouvements au niveau des yeux. La tête a tendance à se pencher en arrière. Dans le cas d'un mépris intense, les lèvres sont pressées ensemble et les coins des lèvres sont dirigés vers le bas. Cette expression est souvent accompagnée d'un regard de haut, qui trahit un sentiment de supériorité. 






Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.