Translate

08 janvier 2017

Le comportement est aussi de la communication


Tout le monde communique, depuis la naissance jusqu'à la mort. Nous communiquons tout le temps, même lorsque nous gardons le silence ou que nous sommes absents.
La communication est l’ensemble des procédés que nous utilisons pour maîtriser les relations avec les autres. Elle permet la transmission de messages, et donc d’informations. C’est parce que nous communiquons que nous pouvons évoluer dans la société et faire partie de groupes sociaux et culturels. Il peut s’agir de la famille, des amis, de groupes professionnels ou de réseaux plus larges.Les valeurs communes rassemblent les individus. La communication permet de partager et d’échanger. Pour communiquer, il faut utiliser des codes et des valeurs propres aux cultures et aux groupes auxquels nous appartenons ou voulons appartenir. 



Si ces codes sont erronés, nous ne pourrons pas faire partie de ces groupes. L’exemple le plus parlant est celui du recrutement : le candidat qui ne parle pas le même langage que le recruteur aura beaucoup moins de chance de séduire celui-ci, par rapport au candidat qui utilise les mêmes mots et styles linguistiques que le recruteur. Dans le second cas, le recruteur verra en cette personne un futur collaborateur. Le premier sera évalué comme étant trop différent par rapport aux valeurs et styles en vigueur dans l’entreprise.

Qu’est-ce qui a fait la différence ? Dans ce cas, il s’agit du style et de la façon de s’exprimer. Ensuite, il y a d’autres éléments, tels que les codes vestimentaires, la démarche, la posture, etc. 


La communication est bien sûr verbale, mais aussi avant tout non verbale. Albert Mehrabian, un psychologue américain, a démontré que seulement 7 % de la communication était d’ordre verbal. Il a estimé que les gestes représentent 55 % de la communication. Le non verbal de la voix (intonation, ton, rythme, volume, etc.) représente 38 %. Les mots et les phrases ne pèsent pas lourd dans la balance face aux 93 % du langage non verbal. Ces chiffres ont été contesté mais globalement, les études montrent toutes la même chose: la communication verbale représente généralement 10% alors que le non-verbal est d'environ 90%.


Depuis l’Antiquité, et le culte de la rhétorique prêché par les Grecs, jusqu’à nos jours, le langage verbal a une importance majeure. On voit au travers de cette étude et de ces chiffres que le comportement et la façon dont on exprime les choses ont bien plus d’importance que le choix des mots et la construction de belles phrases. Le langage non verbal a aussi une propriété perverse : il s’échappe. Nous ne pouvons pas l’empêcher de fuir. Cela s’appelle des fuites comportementales.

L’analyse de la communication non verbale est une arme redoutable pour ceux qui savent la maîtriser. Au-delà de ce que la personne dit, il y a aussi ce qu’elle ne dit pas. Il y a aussi ce qu’elle veut exprimer et surtout ce qu’elle ne veut pas exprimer. C’est là que l’analyse devient intéressante. 

La communication est le moyen que les Hommes utilisent pour partager et échanger des informations et des choses. Sans communication, l’Homme n’existerait plus. Il n’aurait pas survécu aux épreuves du temps. Nous sommes ainsi faits. Des centaines de livres traitent de la communication en long et en large. Ils exposent des méthodes et des concepts, souvent de façon compliquée. Si vous voulez approfondir le sujet, vous en trouverez dans toutes les langues et toutes les bibliothèques du monde. 


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LES AVEZ-VOUS VU ?