Translate

14 février 2018

Le manque de sommeil affecte nos décisions


Dormez, c'est le mot d'ordre! Regardez ce qui se passe quand vous ne dormez pas suffisamment. C'est alarmant...



Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

08 février 2018

Perception: illusion d'optique sur la route



Ces deux photos sont absolument identiques. Mais notre cerveau interprète ces deux images comme si elles avaient été prises selon des angles différents. La vision stéréoscopie (deux yeux) est pratique, mais elle nous fait aussi faire des erreurs...  




Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

07 février 2018

Les Fake News peuvent déformer les croyances des gens


Les Fake News peuvent déformer les croyances des gens même après avoir été discrédités. Par exemple, répétée maintes et maintes fois, une histoire répétée maintes et maintes fois, par exemple celle sur le Pape approuvant Trump, peut créer une lueur autour d'un candidat politique qui persiste longtemps après que l'histoire soit révélée comme fausse. 
Une étude publiée récemment suggère que certaines personnes peuvent avoir des difficultés particulières à rejeter la désinformation. Lorsque les chercheurs ont demandé de coter une personne fictive en fonction d'un éventail de traits de caractère, les personnes qui ont obtenu de faibles notes à un test d'habileté cognitive ont continué d'être influencées par des renseignements préjudiciables au sujet de la personne, même après qu'on leur ait dit explicitement que ces renseignements étaient faux. 
L'étude est importante parce qu'elle identifie ce qui pourrait être un facteur de risque majeur de vulnérabilité à la fausse nouvelle. L'une des explications possibles de cette constatation repose sur la théorie selon laquelle la capacité cognitive d'une personne reflète à quel point elle peut réguler le contenu de la mémoire de travail - son "espace de travail mental" pour le traitement de l'information. Cette théorie soutient que certaines personnes sont plus sujettes au "désordre mental" que d'autres. En d'autres termes, certaines personnes sont moins en mesure de se défaire (ou d'"inhiber") de l'information de leur mémoire de travail qui n'est plus pertinente à la tâche à accomplir ou, comme dans le cas de Nathalie, de l'information qui a été discréditée. La recherche sur le vieillissement cognitif indique qu'à l'âge adulte, cette capacité diminue considérablement avec l'âge, ce qui suggère que les personnes âgées peuvent aussi être particulièrement vulnérables aux fausses nouvelles. Une autre raison pour laquelle les capacités cognitives peuvent prédire la vulnérabilité aux fausses nouvelles est qu'elles sont fortement corrélées avec l'éducation. Grâce à l'éducation, les gens peuvent développer des compétences méta-cognitives - des stratégies pour surveiller et réguler leur propre pensée - qui peuvent être utilisées pour combattre les effets de la désinformation.      

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

06 février 2018

JEU: Quiz du Non Verbal: 34 mots sont cachés dans cette grille


Chacun des mots ci-dessous est un indice pour vous aider à trouver les 34 mots cachés dans la grille. 
Lorsque vous trouvez un mots dans la grille, barrez son indice dans la liste ci dessous

Analyser   Attitude   Bouche   Cerveau   Chaud   Colère 
Dilatées   Direct   Flexible   Hésitation   Inconfort   Indice 
Intention   Lapsus   Mains   Menteur   Mentir   Muet 
Observer   Ongle   Orientation   Peau   Pied   Poils
Raconte   Réalité   Référence   Relation   Site   Stress 
Température   Vocal   Voix   Yeux

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

24 janvier 2018

Il est maintenant possible de voir une pensée dans le cerveau




Des chercheurs de l'université de Berkeley ont réussi à voir la progression d'une pensée dans le cerveau. Les neuroscientifiques de l'Université de Californie à Berkeley ont suivi la progression d'une pensée à travers le cerveau, montrant clairement comment le cortex préfrontal à l'avant du cerveau coordonne l'activité pour nous aider à agir en réponse à une perception.

Cette vidéo montre que pour une simple tâche de répétition de mots, le cerveau a reçu (jaune), interprété (rouge) et répondu (bleu) en moins d'une seconde, pendant laquelle le cortex préfrontal (rouge) a coordonné toutes les zones du cerveau concernées.

En enregistrant l'activité électrique des neurones directement à partir de la surface du cerveau, les scientifiques ont découvert que pour une tâche simple, comme la répétition d'un mot présenté visuellement ou auditivement, les cortex visuels et auditifs réagissaient d'abord pour percevoir le mot. Le cortex préfrontal a ensuite commencé à interpréter le sens, suivi de l'activation du cortex moteur en préparant une réponse. Pendant la demi-seconde qui s'est écoulée entre le stimulus et la réponse, le cortex préfrontal est demeuré actif pour coordonner toutes les autres régions du cerveau.

Pour une tâche particulièrement difficile, comme la détermination de l'antonyme d'un mot, le cerveau a mis plusieurs secondes à réagir, au cours desquelles le cortex préfrontal a recruté d'autres parties du cerveau, y compris vraisemblablement des réseaux de mémoire non visibles. Ce n'est qu'ensuite que le cortex préfrontal a été transféré au cortex moteur pour générer une réponse vocale. Plus le transfert du cerveau est rapide, plus les gens réagissent vite.

Fait intéressant, les chercheurs ont constaté que le cerveau a commencé à préparer les zones motrices à réagir très tôt, au cours de la présentation initiale des stimuli, ce qui suggère que nous nous préparons à répondre avant même de savoir quelle sera la réponse.

"Cela pourrait expliquer pourquoi les gens disent parfois des choses avant de penser", a déclaré Avgusta Shestyuk, chercheur principal à l'Institut Helen Wills Neuroscience de l'UC Berkeley et auteur principal d'un article sur les résultats dans le numéro actuel de Nature Human Behavior.

UCSF. "Ici, nous avons huit expériences différentes, certaines où les patients doivent parler et d'autres où ils doivent appuyer sur un bouton, où certains sont visuels et d'autres auditifs, et tous ont trouvé une signature universelle de l'activité centrée dans le lobe préfrontal qui relie la perception et l'action. C'est la base de la cognition."

Alors que d'autres neuroscientifiques ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et l'électroencéphalographie (EEG) pour enregistrer l'activité dans le cerveau pensant, les scientifiques de l'UC Berkeley ont utilisé une technique beaucoup plus précise, l'électrocorticographie (ECoG), qui enregistre à partir de plusieurs centaines d'électrodes placées sur la surface du cerveau et détecte l'activité dans la région externe mince, le cortex, où la pensée se produit. L'ECoG offre une meilleure résolution temporelle que l'IRMf et une meilleure résolution spatiale que l'EEG, mais nécessite l'accès à des patients épileptiques qui subissent une chirurgie hautement invasive impliquant l'ouverture du crâne pour localiser précisément l'emplacement des crises.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

17 janvier 2018

Que fait un chat qui n'aime pas quelque chose ?


Si vous avez déjà observé un chat qui n'aime pas quelque chose, vous avez peut-être remarqué qu'il gratte avec une patte avant, avant de s'en éloigner. Il est possible qu'il tourne un peu autour, et puis s'éloigne, tout en la gardant à l'oeil. Si cette chose l'intrigue, il pourrait avoir tendance à rester à proximité, ce qui lui permet de l'observer, et peut être d'essayer de comprendre de quoi il s'agit. Tous les chats ne sont pas des génies, mais beaucoup sont curieux. Mais une chose est commune à presque tous les chats: ils ne peuvent s'empêcher de gratter devant quelque chose qu'ils n'aiment pas. 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

14 janvier 2018

L'avenir du travail passera par les robots



Ce reportage me fait froid dans le dos. Regardez cette vidéo et essayer de vous projeter dans un avenir relativement proche: quelques années, pas plus... Il va falloir être inventif pour s'adapter...
Je vois bien le développement de deux métiers: ceux autours de la robotiques, et les psychologues. Ces derniers pourraient avoir beaucoup de travail...malheureusement.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.

LIRE PLUS

LES AVEZ-VOUS VU ?