Et si vous en saviez plus sur les autres et sur leurs intentions? Vous pourriez même les influencer...

- Formation & Coachingprésentiel ou à distance


27 mars 2017

L'attirance, un instinct de survie (Dossier Relations amoureuses 3/5)


Notre instinct de reproduction nous pousse à rechercher chez l'autre des caractéristiques qui indiqueraient qu'il pourrait devenir un partenaire potentiel pour perpétuer l'espèce. Tous les animaux ont besoin de se reproduire pour ne pas disparaître. L'analyse des caractéristiques et le besoin de comparaison permettent, tant au mâle qu'à la femelle, d'inscrire les meilleurs prétendants au rang des reproducteurs potentiels. Comme les autres animaux à fourrure, nous arborons de jolis pelages et des couleurs nous distinguant des voisins. C'est aussi le cas chez les oiseaux, les poissons et d'autres espèces animales. 

Chez les mammifères, les mâles ont une constitution physique généralement plus importante que les femelles, ce qui leur apporte un avantage dans les activités demandant de la force et de la rapidité. C'est l'une des raisons qui les poussent à chasser, pendant que les femelles ont plutôt des tâches liées au développement de la famille. C'est ainsi dans toutes les civilisations humaines et dans le règne animal, mis à part quelques exceptions dont les tribus d'amazones ainsi que chez les lions. Le roi de la jungle a compris qu'il est le roi. C'est pourquoi il délègue la chasse à sa femme !

La production de testostérone contribue à développer les traits caractéristiques des mâles. Les hommes ont une musculature plus importante que les femmes, un menton plus large, des épaules larges, des mains plus grandes et plus fortes, une voix grave... De son côté, l'œstrogène contribue au développement des caractéristiques féminines, à savoir l'apparition des seins à la puberté, l'élargissement des hanches, des traits du visage plus fins, une musculature fine.

Ces deux hormones participent au développement de la personne depuis sa toute petite enfance. Elles ont contribué à modeler notre corps et notre apparence depuis notre vie fœtale. À l'adolescence, les traits masculins et féminins s'accentuent pour atteindre leur apogée à l’âge adulte. 

Notre instinct pour la survie de l'espèce nous pousse à rechercher des partenaires avec qui nous aurons des enfants. C'est ainsi depuis des millions d'années. Les hommes et les femmes sont attirés par les traits physiques au premier abord. Ensuite, il est possible que la réflexion ou la nature des échanges prenne une place plus importante, alors que le physique de cette autre personne ne vous attire pas vraiment. Comme le disent très bien certains, « il n'y a pas que le physique qui compte ». Oui, bien sûr, mais au départ il faudra tout de même compter avec le physique, car ce sont les premières informations que nous envoyons malgré nous à notre interlocuteur. 

Que ce soit dans le cadre d'une relation de séduction ou simplement si vous croisez quelqu'un pour la première fois, il vous est peut-être déjà arrivé de penser : « Il est mignon » ou « Elle est jolie ». Ce sont des réactions tout à fait normales liées au processus de reproduction décrit précédemment, même si vous ne recherchez pas de partenaire à ce moment-là. 

Un homme ou une femme peut être physiologiquement et hormonalement attirant pour quelqu'un d'autre.

Nous sommes attirés par les traits spécifiques d'un genre : masculin ou féminin, selon que nous sommes un homme ou une femme. L'imagerie cérébrale a démontré que la vue d'un partenaire potentiel crée des réactions bien spécifiques dans notre cerveau. Quand nous voyons des traits masculins ou féminins, nous analysons instantanément la possibilité que cette personne puisse nous donner de beaux enfants en bonne santé. Cela est un gage de la survie de l'espèce. Cependant, d’autres ressentent une attirance pour des personnes du même sexe qu’eux, sans que ce principe de survie ne soit mis en cause. 

Les femmes sont principalement attirées par les hommes capables d'assurer la survie de la famille.

L'emploi, l'argent, le pouvoir, la stabilité économique sont à associer avec la chasse décrite ci-dessus. Les soirées d'étudiants à l'université sont pleines de filles venant chasser les futurs médecins, vétérinaires, avocats, ingénieurs... 

À l'inverse, le chômage, la misère ou le manque d'ambition a plutôt tendance à laisser les messieurs seuls, en attendant qu'ils se refassent une santé financière ou qu'ils changent de comportement. 

La force et la taille de l’homme pourront protéger la famille des menaces extérieures. Des études ont montré que les femmes sont généralement attirées par les hommes grands, forts et courageux. Elles sont aussi attirées par les hommes qui ont de l'humour. On peut faire un lien avec l'attrait des femmes pour les hommes en uniformes (pompiers, policiers, militaires...) qui incarnent la force. [Fisher, 2010 ; Givens, 2005]

Les hommes sont attirés par les traits féminins qui leur indiquent qu'une femme est capable de leur donner une belle descendance et qu'elle pourra élever leurs enfants.

Les hommes sont ainsi principalement attirés par les femmes plus petites qu'eux, plus fragiles, aux traits plus fins. Il ne s'agit pas d'être mince, mais d’avoir les bonnes proportions. Une étude menée dans plusieurs pays a montré que le ratio entre la circonférence des hanches et celle de la taille est un indicateur pour de nombreux hommes sur la capacité de la femme à donner naissance à leur progéniture. 

Selon le psychologue Devendra Singh, les hommes seraient plus attirés par les femmes ayant une taille équivalente à 70 % de celle des hanches.

D'autres psychologues pensent que les hommes choisissent inconsciemment leurs partenaires en fonction de la jeunesse et de la beauté, ces critères étant de meilleurs atouts de reproduction. Une femme jeune et belle serait aussi en meilleure santé et plus dynamique. Une peau claire, douce, ayant des caractéristiques de bébé signale un taux élevé d’œstrogène (ce qui peut aider à la reproduction), ceci quelle que soit l’origine ethnique. 

L'uniforme de l'infirmière renvoie à l'image de la mère qui s'occupe de la famille. Les hommes sont aussi attirés par la baby-sitter plus jeune que leur femme…

Il ne faut pas être jeune pour être séduisant, mais il faut paraître jeune. Il est important de montrer que l'on est encore vif et vigoureux.

Cela est aussi valable pour les hommes que pour les femmes. Faites du sport et évitez de passer toutes vos soirées devant la télévision à manger des chips ! 

Cela ne renvoie pas les femmes au foyer avec les enfants, et les hommes au bureau ou à la chasse, mais à une réalité simple : nous sommes différents ! Depuis la nuit des temps, nous avons des rôles et des fonctions différentes dans le couple et dans la société. C'est comme cela, on ne pourra pas changer la nature. Nous sommes avant tout des mammifères, et non pas une espèce à part à l'ego surdimensionné.

Je pense que les mouvements féministes ont tout à fait raison de défendre le droit des femmes par rapport aux inégalités. Il est tout à fait normal de gagner le même salaire qu'un homme pour effectuer le même travail. De même que chacun doit pouvoir accéder aux mêmes fonctions dans les entreprises et dans la société, sans discrimination. Le mot discrimination est à mon sens indécent et insultant pour celles et ceux qui le subissent.

La symétrie est une autre caractéristique très importante, tant chez les hommes que chez les femmes. Nous sommes généralement attirés par les visages et les corps symétriques. À l'inverse, nous avons tendance à trouver moins belles et moins attirantes les personnes présentant des asymétries. Cela est de nouveau lié au besoin de trouver un partenaire qui nous donnera de beaux enfants en bonne santé. Nous éliminons instinctivement les traits de caractère qui pourraient nuire à notre but de perpétuer l'espèce.

Il semblerait que l'évolution privilégie le choix d'un partenaire qui est chimiquement un peu différent de nous. Nous avons une répulsion naturelle pour les personnes que l'on connaît très bien. C'est le cas pour les membres de la famille ou pour d'autres personnes qui nous entourent. C'est surtout vrai pour les personnes que l'on connaît depuis longtemps. Par contre nous avons une tendance naturelle à être attirés par les personnes qui nous ressemblent un peu. C'est probablement un héritage de l'évolution. [Fisher, 2006]

Un réflexe de protection de la famille 

Sur le plan verbal, le premier mot que l'on adresse à l'autre est souvent un banal : "Bonjour", "Salut", "Coucou" ou juste un signe de la tête. Ce premier mot, ou les gestes visibles par le partenaire ont avant tout une signification de protection. Cela veut dire : "Tout va bien, je suis là, il n’y a pas de crainte à avoir". Il s'agit d'un signal indiquant à l'autre qu’il n'est plus seul, il est donc moins vulnérable. [Morris, 1967



Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.
LIRE PLUS

25 mars 2017

Le rôle des formes et des odeurs (Dossier Relations amoureuses 2/5)


Nous vivons dans un monde riche en odeurs. Elles ne sont pas toutes agréables, mais elles sont certainement moins naturelles que celles que respiraient nos ancêtres. Le monde moderne a remplacé les odeurs naturelles des humains, des animaux et des végétaux par des odeurs chimiques censées être plus agréables. La toilette du matin neutralise certaines odeurs et en ajoute d'autres. Les gels douche parfumés, les laques et gels pour les cheveux, les parfums ainsi que les émanations dégagées par certains vêtements changent la perception de notre monde. 

Les parfums contiennent des arômes proches de ceux émis par les glandes sudoripares apocrines situées notamment sous les bras et en moindre concentration sur d'autres parties du corps. Ces sécrétions naturelles sont utilisées comme messager personnel de notre identité, de notre territoire et aussi pour attirer le partenaire dans les relations amoureuses. On retrouve certains de ces arômes dans l'urine. 

Cela est à rapprocher des odeurs dégagées par les mâles dominants chez les primates et chez d'autres mammifères. L’odeur de l'urine du chat mâle est nettement plus forte que chez la femelle. Lorsque les mâles urinent pour délimiter leur territoire, cela informe les autres chats qu’ils ne sont plus chez eux s'ils pénètrent sur cette zone. Le message est court et précis comme le serait un panneau indicateur : "Défense d’entrer sous peine de poursuites". 

Votre patron aussi peut avoir ce type de comportement ! Quand vous arrivez au bureau le matin et que vous sentez l'odeur de son après-rasage dans tous les couloirs, vous pouvez vous dire qu'il a marqué son territoire. Ce comportement inconscient a pour effet de marquer son autorité sur les collaborateurs. Autre exemple : un homme trompe sa femme. Sa maîtresse porte un parfum fort odorant. Une fois mariée avec lui, elle choisit un parfum plus discret. Le parfum sert à marquer sa propriété.

Le plastique change notre perception du monde

L’éthylène est un composant chimique que l'on retrouve dans les matières plastiques, dont le vinyle. L'odeur qui s'en dégage est proche des phytostérols que l'on retrouve par exemple dans l'encens ainsi que dans les hormones humaines telles que la testostérone, chez l’homme, et l’œstradiol, chez la femme. Cela provoque un effet subliminal qui fait réagir nos instincts primitifs.

Les odeurs de matières plastiques, entrant dans la composition de certains produits, éveillent autant nos sens qu’une montée hormonale chez notre partenaire. C’est le cas avec une voiture neuve, un produit informatique tout juste sorti de son carton d’emballage, une paire de chaussures de sport... Nous apprécions les produits neufs et ce n’est pas par hasard. [The NonVerbal Dictionary, 2014]


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.
LIRE PLUS

24 mars 2017

Ouaaah, il est trop beau...! (Dossier Relations amoureuses 1/5)


Il ne faut pas avoir fait de longues études pour comprendre le comportement des autres lorsqu'ils sont amoureux. Leurs attitudes en disent long sur ce qu'ils ressentent. Comme nous l’avons vu précédemment, il est difficile de rester totalement neutre et objectif quand nos sens sont perturbés par les hormones.

Les changements comportementaux sont visibles dès la première minute.

Nos sentiments et nos humeurs évoluent au gré de nos rencontres. Si le monde semble gris ou sombre aux personnes dépressives, les amoureux ont tendance à voir la vie en rose. Leur perception de la réalité est très souvent altérée. Leurs comportements et leur capacité de concentration peuvent être considérablement modifiés. Les symptômes : difficultés de se concentrer au travail ou sur une tâche précise ; énorme faculté de focalisation sur l’être aimé. Cela va de pair avec une énorme capacité de se concentrer sur d'infimes détails de la personne et de la relation à cette personne.

Troubles de la pensée ; émotions fortes qui font perdre les moyens ; apparition de symptômes physiologiques visibles : rougeurs, pâleur, jambes molles, transpiration, respiration rapide, difficultés à dormir, pertes d'appétit, difficultés à parler quand la personne est présente. Ajouté à cela un aveuglement partiel. La focalisation sur l'autre est souvent très fortement axée sur les qualités, occultant son côté sombre. On ne voit plus les défauts. Les amoureux ont l'impression d'être accompagnés d'un partenaire "merveilleux", "génial", "magnifique"...

Nous devenons hypersensibles aux stimuli et aux gestes de l'autre. 

Les comportements et les habitudes des personnes amoureuses ont tendance à changer en fonction de l’être aimé. Le mimétisme contribue à modifier les habitudes de vie, et même carrément le mode de vie. Certains sont prêts à changer radicalement leur conduite au point que leurs amis ou les membres de leur famille ne les reconnaissent plus.

Amour, gloire et beauté

Quand il s'agit de séduire un partenaire, les animaux (dont l’homme n'est qu'un représentant parmi d'autres) sont capables de mettre en place des stratégies très efficaces. Certains pourraient s'offusquer que je range l’homme au même rang que les autres mammifères, les oiseaux ou d'autres espèces. Et pourtant, les comportements sont bien similaires !

À l'approche du printemps, nos amis à poils ou à plumes se font la cour. Les mâles arborent leur plus beau pelage ou plumage, coloré et parfois orné d'apparats extravagants. Ils chantent et dansent dans le seul but d’être remarqués par les femelles. Les couples de grèbes à face blanche d’Amérique du Nord paradent amoureusement sur les lacs ; les paons font la roue ; les flamants roses se déplacent en cortèges pour augmenter leur visibilité... Les oiseaux utilisent leur plumage et leur chant pour attirer leurs partenaires ; les mammifères utilisent leur fourrure et des traits masculins ou féminins avec le même objectif. Les hommes et les femmes soignent leur apparence et se différencient des autres en soignant leurs poils et leurs habits.

Les danses humaines existent depuis des milliers d’années. Les discothèques modernes ont remplacé les feux familiaux de nos ancêtres. Les spots diffusent des variations de lumière comme le faisaient les flammes des feux, mettant en valeur certaines parties du corps, tout en en dissimulant d’autres. Le rythme de la musique guide les pas des humains, comme les chants et les danses des oiseaux rythment leur vie. Amour, gloire et beauté, la recette dure depuis une éternité.

Une fois que la femelle a trouvé l'élu de son cœur, ils construisent leur nid ensemble. Ils recherchent de belles branchettes et de jolies décorations, parfois sur nos tables. Les pies sont connues pour voler, notamment les objets brillants. Elles ne sont pas les seules. Chez les mouettes, les goélands et d’autres espèces d’oiseaux, la délinquance sévit aussi. Quand il s'agit de construire un nid, pour certains tout est bon. Une fois terminé, le nid peut accueillir les œufs.


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.
LIRE PLUS

22 mars 2017

ANECDOTE: Celui qui est formé par les stagiaires...

Un stagiaire ne coûte pas cher, vraiment pas cher! Alors certains chefs d'entreprises et des responsables formations ont compris qu'ils pouvaient faire beaucoup d'économies en employant des stagiaires. C'est d'ailleurs aussi le cas avec les CDD de très courte durée.

J'ai rencontré des salariés qui m'ont expliqué que derrière cette stratégie d'emploi se cache aussi une technique de formation. Cela peut paraître surprenant, mais aujourd'hui cela coûterait moins cher à ces entreprises d'employer des stagiaires en dernière année d'études, ou des jeunes en CDD sur des durées très courtes, plutôt que de former leurs collaborateurs auprès d'organismes de formation.

Prenons l'exemple d'une entreprise de services en informatique ou d'ingénierie en électronique, deux secteurs dans lesquels il est essentiel d'être formé aux dernières innovations. En accueillant un jeune ayant des connaissances dans les dernières technologies, il permet à leurs collaborateurs de bénéficier d'un transfert de compétences directement dans leurs locaux. En plus de faire une économie financière liée au coût de la formation professionnelle, ils bénéficient d'un accompagnement de leurs salariés sur une durée bien plus longue que celle d'une formation auprès d'un organisme de formation. Ajoutez à cela que ce collaborateur temporaire est capable de travailler sur des projets (parfois complexes) qui seront vendus à leurs clients. C'est par exemple le cas dans la création de sites Internet, l'infographie ou la création d'applications pour smartphones et tablettes.

Certaines entreprises sont structurées pour permettre d'accueillir rapidement et facilement de nouveaux collaborateurs. Il n'est pas nécessaire de disposer de six mois d'intégration pour que celui-ci soit rentable. Au contraire, tout est fait pour permettre un remplacement rapide de ceux-ci en assurant une efficacité presque immédiate. Stagiaire ou CDD, le temps qu'il sera employé par l'entreprise est court et planifié à l'avance. S'il reste trop longtemps dans l'entreprise, il prendra de mauvaises habitudes et sera moins performant. Alors qu'un jeune qui démarre est plus facilement gérable, et parfois même corvéable à merci, ne comptant pas ses heures ni ses efforts pour satisfaire son nouvel employeur. Un salarié qui reste trop longtemps dans l'entreprise est un salarié qu'il faudra former et qui risque de travailler moins bien et moins vite. Cette réflexion m'a choqué la première fois que je l'ai entendu. J'ai ensuite compris que ces dirigeants ne réfléchissent pas sur le long terme, mais sur la rentabilité à court terme, tout en limitant au maximum la gestion du personnel.

Le ratio, entre le temps consacré aux stagiaires et le bénéfice lié à l'acquisition de nouvelles connaissances, est vite calculé. Un bon stagiaire (ou un CDD de courte durée au salaire bien négocié) disposant de bonnes connaissances peut-être une alternative très rentable !




Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.
LIRE PLUS

21 mars 2017

C'est essentiel pour bien mentir au quotidien...


Il arrive de se trouver dans des situations où une petite voix nous glisse à l'oreille de forcer un peu la chance. Nous pouvons être tentés de l’écouter. Pourquoi rester sage et toujours faire ce que recommande la morale alors que ce serait bien plus simple, et peut-être plus amusant, de prendre un raccourci et modifier l'ordre normal des choses. Les règles à suivre dans notre société sont tellement complexes et nombreuses qu'il est parfois tentant de ne pas les respecter. 

Les mensonges nous facilitent la vie en nous permettant d'atteindre nos buts. Reste à espérer que tout se déroule comme nous l'espérons. Il peut aussi arriver qu’ils nous rendent la vie impossible. C'est pourquoi il vaut mieux être prudent et ne pas jouer avec le feu quand les flammes risquent de se retourner vers vous et de transformer votre vie en enfer.

Ainsi, vous pouvez suivre les règles sociales ou décider de les contourner. La seconde approche répond à un besoin humain de ressentir une certaine liberté. Cela fait appel à nos instincts de prédation et au côté rebelle enfoui au plus profond de nous. L'instinct du prédateur dominant sa proie, ne fusse qu'un instant, fait aussi partie de la nature humaine. Nous aimons cette sensation de pouvoir, même si nous savons qu'elle ne durera pas. 

Qui n'a jamais entendu une petite voix dans sa tête qui lui disait "Vas-y, venge-toi !" ? Certaines situations font naître en nous des émotions qui nous poussent à réagir négativement à l'encontre des autres. Manque de compassion ou comportement sociopathe ? Un psychopathe sommeille en chacun de nous… mais rassurez-vous, nous ressentons tous ces pulsions qui nous poussent à réagir de façon inattendue. Mais curieusement, nous avons tendance à voir les défauts des autres et à ignorer les nôtres. Cet aveuglement nous arrange bien !

Alors même que nous sommes respectueux des règles, il peut nous arriver d'éviter de nous conformer complètement à l'ordre établi. Les mensonges nous aident à aller au-delà de ce qui est permis. Ils cassent les barrières de l'ordre mis en place par une autorité ou par le sens commun des relations et de la confiance. Dès que nous mentons, nous sommes dans la rébellion et l'anticonformisme. Le mensonge n'est pas ce que nos interlocuteurs attendent de nous, surtout s'ils ont confiance en nous ! Nous avons recours aux mensonges à de nombreuses occasions, aussi bien avec les amis qu'avec la famille, les collègues, les clients, les partenaires ... Tout le monde y passe ! 


Et vous, mentez-vous ?
Il ne faut pas se le cacher, nous mentons tous, tout le temps et à tout le monde. Nous mentons pour obtenir quelque chose que l'on ne peut avoir autrement, ou pour nous mettre en valeur. Nous mentons pour éviter une sanction, qu'elle soit dirigée vers nous ou vers quelqu'un d'autre. Nous mentons aussi pour entretenir les relations aux autres. 

Déculpabilisez ! Le mensonge par politesse est un acte social !

En effet, il est impossible de tout dire à tout le monde, tout le temps. Nous cachons des informations ou des émotions, nous trichons avec la vérité, nous omettons volontairement des parties de récits ou nous améliorons ce qui nous arrange.

Que penser des hypocrites qui disent ne jamais mentir ou qui semblent choqués en lisant ces quelques lignes ? Il est possible qu'au même moment ils pensent au dernier mensonge qu'ils ont dit quelques minutes plus tôt !

Cela me rappelle une directrice d'entreprise qui m'a affirmé ne jamais mentir à ses collaborateurs ou à ses partenaires. Au même moment, elle a laissé échapper un petit sourire de mépris et dans la seconde qui a suivi, elle m'a fait un grand sourire particulièrement mal simulé. Ce sourire n'était rien d'autre qu’un masque social, une simulation d'émotions positives. Or, j'ai bien vu avant ce sourire, ce qu'elle pensait de moi... Elle n'a pas apprécié que je lui fasse remarquer que son sourire était un mensonge, et qu'elle trichait sur ses émotions. C'est ce jour-là que j'ai appris qu'il n'était pas bon de faire remarquer aux gens qu'ils mentent !


Nous utilisons tous le sourire comme un masque pour cacher nos émotions. 
Le sourire a un rôle social, autant que le mensonge.


Quand nous voyons un visage souriant, nous en déduisons automatiquement que la personne ressent des émotions positives. Notre cerveau analyse automatiquement cette expression du visage comme étant un signe non menaçant. Le sourire et tous les codes de communication liés aux émotions positives contribuent à créer et à entretenir la confiance.

À l'opposé, les expressions, les gestes et les mots perçus comme pouvant potentiellement présenter un risque, créent des émotions négatives. Notre système de défense est toujours en alerte. Il réagit au moindre stimulus. 

Établir la confiance, un passage obligé pour être cru.

Nous avons déjà parlé de la confiance et de son importance pour établir de bonnes relations aux autres. La confiance est bâtie sur des émotions positives ressenties. Les émotions négatives ont tendance à rompre les liens de confiance.

La confiance est la clé de voûte de la crédibilité du mensonge.

Nous croyons beaucoup plus facilement les gens en qui nous avons confiance. Les personnes que nous percevons comme intègres, honnêtes, dignes de confiance sont les moins soupçonnées et les moins soupçonnables quand il s’agit de désigner un coupable ou un menteur. La perception biaise tellement notre jugement qu'il est même parfois très difficile de croire qu'une personne en qui nous avions confiance a pu faire ce qui vient juste d'être démontré par des preuves indiscutables. L'expression : « Je ne peux pas en croire mes yeux » met le doigt sur cette difficulté de voir la réalité et de reconnaître les faits. 

Nous avons aussi beaucoup de mal à croire les personnes en qui nous n'avons pas confiance, même si elles disent la vérité et que nous avons les preuves sous les yeux ! Encore un problème de perception. Or, le système de perception est l'une des fonctionnalités de base du cerveau humain.

Tout est relatif à ce que nous percevons et à ce que nous croyons.

Pour bien mentir, il faudra toujours veiller à passer par la première étape obligatoire dans toutes les relations humaines : établir la confiance et la conserver !

La confiance s'acquière par la transmission d'un message clair à l'autre, qui est : « je ne te veux pas de mal ». Votre interlocuteur doit voir que vous êtes inoffensif. Il n'a rien à craindre de vous, tant sur le plan physique que moral. Vos gestes, vos mots et toute votre communication doivent être positifs.



Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.
LIRE PLUS

20 mars 2017

Visage des grands singes

LIRE PLUS

3 jeunes cambrioleurs au tribunal



(Extrait de l'émission "Au marche du palais, France 3)

La communication est ultra-importante, dans toutes les situations! Je ne cesse de le répéter à mes clients: apprenez à bien communiquer et vous pourrez vous sortir de situations bien compliquées.
Je pense que cette vidéo se passe de commentaires...

Bref, si vous devez passer pas la case "tribunal", ou "police", contactez-moi AVANT pour préparer votre audition, en plus de votre avocat, bien sur!


Partagez cet article sur les réseaux sociaux pour le commenter.
LIRE PLUS